Comment réaliser une vidéo « Epic B-Roll » même en temps de confinement ?

Écrit par Nicolas Schmid

Les vidéos « Epic B-Roll » sont à la mode dans les pays anglophones et nous avons voulu nous prêter au jeu de cette technique exigeante au rendu des plus dynamiques. Même confiné, il est possible de créer des contenus créatifs, énergiques et même avec une pointe d’humour. Nous voulons préciser que c’est la première fois que nous testons ce format, notre résultat est donc largement perfectible. Cependant, nous pouvons tout de même vous fournir quelques conseils si vous voulez vous essayer à cette technique.

1. Avant le tournage : le scénario

Il est important d’avoir un scénario en tête, de définir les étapes et surtout les mouvements que vous allez faire avec votre caméra. Conceptualisez bien les mouvements de fin et de début de chaque plan. Ils doivent être dans le même sens : par exemple, si vous allez légèrement en avant sur un plan, le suivant devra aller dans le même sens et non de gauche à droite. En revanche, il n’est pas nécessaire de prévoir tous les angles des plans, les cadrages etc. Laissez-vous une marge de manœuvre et de créativité durant le tournage.

2. Durant le tournage : variez les plans

Pour rendre votre vidéo la plus dynamique et intéressante possible, durant le tournage, il faut que vous variiez les angles, la distance et les points de netteté. Pour cela, n’hésitez pas à être imaginatif. Certaines fois, il faudra prendre des positions saugrenues et pas très académiques ; n’hésitez pas à grimper sur une table ou vous coucher à plat ventre. 😉  

3. Durant le tournage : la patience

Pour capter le bon moment, faire le mouvement parfait, assurer une bonne netteté, il faudra parfois être patient voire très patient. Pour réaliser notre vidéo, il a fallu jusqu’à 30 prises pour un seul plan (celui de la porte de chambre, pour être franc).

4. Durant le montage : les variations de vitesse

Pour donner une impression de mouvement, durant le montage, il est primordial de varier la vitesse des images entre rapide et lent. Dans le jargon, nous appelons ça le « Speed Ramping ». Cela permettra de donner du rythme à vos images et de donner un côté épique à « n’importe » quelles images peu importe le sujet ; vous conviendrez qu’il y a plus épique qu’une télécommande… Pour cela, lors du tournage, il est très important de régler votre caméra sur 120 fps ou au minimum 60 fps.

5. Durant le montage : les effets sonores

Dans notre vidéo, il n’y a pas moins de 60 effets sonores différents. Cela permet d’accentuer les mouvements, les ralentis et les actions qui se déroulent durant la vidéo. Pour cela, il y a plusieurs catégories de sons. Il y a les effets pris lors du tournage, les effets de mouvement de type « Whoosh », « Risers », « Hits » et finalement les effets d’action comme avec la scène de la douche, des chips ou des pas. Nous reviendrons sur ce sujet plus en détail dans un prochain blog. Nous pouvons déjà vous donner un bon plan pour trouver ces sons. Voici un site Internet assez pratique : freesound.org .

Laisser un commentaire

Logo_Beib_500x500

BEIB Sàrl
Rue du jura 19
1530 Payerne

+41 79 289 39 98
+41 79 650 54 86
Contact@beib.ch